Réseau éco-jardins des Lys

La Ville de Saint-Louis a fait le choix d'accompagner les jardiniers amateurs dans une démarche zéro pesticide en formant un groupe de référents à des pratiques de jardinages respectueuses de l'envionnement.

Ce programme se déroulera sur deux ans (2019-2020), ce qui permettra de former deux groupes d'une vingtaine de personnes.

Le formateur est Éric Charton, consultant et animateur en jardin naturel.

L'animatrice du réseau est Isabelle Wiedensohler, chargée de missions démarches participatives au sein du pôle Travaux, Transition Énergétique et Mobilité de la Ville de Saint-Louis, dont les coordonnées sont les suivantes :

  • Tél. : 03 89 69 52 33
  • Courriel : isabelle.wiedensohler@ville-saint-louis.fr

 

Objectifs de la formation

  • Mieux comprendre le fonctionnement de l'écosystème jardin
  • Connaître les principes généraux du jardin naturel (préserver et économiser la ressource eau, choisir une gestion raisonnée des plantes adventices, faciliter la présence d'une faune auxiliaire et contenir les maladies)
  • Guider, orienter et conseiller toute personne désireuse de pratiquer le jardin au naturel

 

L'engagement des participants

La formation d'éco-jardiniers est destinée aux habitants de Saint-Louis et environs, intéressés par la pratique d'un jardinage au naturel. Ils deviennent, à l'issue de la formation, des relais techniques auprès de leur famille, de leurs voisins ou d'organismes/associations pratiquant du jardinage.

Il ne leur ait pas demandé de participation financière, néanmoins les participants s'engagent à suivre la totalité des trois modules de la formation initiale ainsi qu'une session d'échanges et de perfectionnement appelée "retrouvailles" pour 2019 et trois sessions de "retrouvailles" pour 2020.

Un certificat d'éco-jardinier Ville de Saint-Louis est délivré aux participants à l'issue de chaque année.

 

Présentation de la promotion 2019

Constituée d'hommes et de femmes de tous âges et de tous horizons, la promotion 2019 compte 17 membres dont la philosophie de vie est de prendre soin de la terre et de l'humain par le partage et la transmission de savoirs et de connaissances. Ils ont choisi collégialement de se dénommer "Réseau éco-jardins des Lys" et ont adopté le logo ci-contre.

Le groupe est constitué de Francis Bischoff, Michel Davaillon, Sandrine Dupuis, Raymond Eckes, Valérie Fixaris, Gérard Habersetzer, Gilles Koerber, Albert Kuhn, Daniel Neuhaus, Sylvie Ringenbach, Christian Schermesser, Jean-Louis Schweitzer, Jean-Pierre Schweitzer, Marc Spittler, Éléonore et Kevin Thiery-Bietiger et Caroline Wisslé.

Au cours de chaque rencontre, les membres partagent un moment d'échange et de convivialité autour d'un "goûter" sous forme d'auberge espagnole. 

Les membres à l'heure du "goûter"

 

Déroulement de la formation

La formation initiale se fait en trois temps : 

  • module 1 : le jardin naturel, on approfondit ses pratiques ! (cours théorique)
  • module 2 : le jardin naturel, on le vit sur le terrain ! ( atelier pratique)
  • module 3 : le jardin naturel, on en parle ! (atelier de communication)

Module 1 : cours théorique sur la base de documents techniques

 

Module 2 : atelier pratique dans la parcelle du jardin du centre socio-culturel, malheureusement écourté au profit d'un ciné-débat dans le cadre du Forum du livre avec diffusion du film L'éveil de la permaculture suivi d'un débat avec Charles et Lauriane Durant, auteurs de la La Microferme agroécologique, et avec Jean-Michel Florin, contributeur au livre La biodynamie : une agriculture pour l'avenir

 

Module 3 : atelier de communication sur le site des jardins familiaux de Bourgfelden

 

 

Les retrouvailles de saison  

Les retrouvailles d'été du samedi 6 juillet 2019 ont permis aux membres d'échanger autour d'une thématique définie par le groupe. 

Visite du site d'expérimentation en biodiversité de Neuweg et discussion autour d'un projet de création d'un jardin de fruits pour compléter le côté pédagogique et expérimental du site

 

Déambulation dans la jardinerie Trèfle Vert à la découverte des différents produits commercialisés

 

Visite du jardin de Bernard Christen à Hésingue conduit selon les principes de la biodynamie et démonstration de biodynamisation d'une infusion d'ortie et de consoude

 

Les retrouvailles d'automne, prévues le samedi 19 octobre 2019, porteront sur la thématique du compostage et de la préparation d'une jardin pour l'automne. 

Les retrouvailles de saisons du groupe 1 se poursuivront en 2020 à raison de 4 rencontres.

 

Devenez vous aussi éco-jardinier et rejoignez le réseau des éco-jardiniers des Lys !

En 2020, la Ville de Saint-Louis prendra en charge la formation d'une 2ème groupe d'éco-jardiniers selon le même principe que la formation 2019.

Inscrivez-vous dès à présent auprès d'Isabelle Wiedensohler, l'animatrice du réseau à :

isabelle.wiedensohler@ville-saint-louis.fr

 

En savoir plus 

 

La recette du sirop de fleurs de sureau de Clémence Christen 

Après avoir cueilli vos fleurs de sureau, les secouer pour ôter d'éventuels insectes. Couper les tiges.
Dans un saladier en terre vernissée ou en verre (pas de plastique), mettre les fleurs de Sureau ainsi que deux citrons bio coupés en quatre, couvrir d'eau. Tasser l'ensemble en posant une assiette alourdie d'un poids. Faire macérer pendant 24 heures dans un endroit frais.
Filtrer le jus obtenu, puis le faire cuire avec du sucre pendant 10min (pour 1 litre de jus il faut 1 kg de sucre).
Après avoir stérilisé vos bouteilles, y mettre le jus de sureau encore chaud, garder les bouteilles la tête en bas, le temps qu'elles refroidissent, puis les retourner.
Les entreposer au frais, se garde 1 an. Se dilue selon votre goût et se sert frais avec de l’eau ou du vin blanc.

    

LES ASTUCES JARDINAGE DU MOMENT

Le jardinier prend le melon !

Lorsque les pieds de melon ont 4 ou 5 feuilles, le jardinier les taille, ou plus exactement les pince, au-dessus de la 2ème pour les faire ramifier. Après, il taillera les ramifications obtenues au-dessus de la 3ème feuille. Enfin, une fois les melons présents, une taille est nécessaire à deux feuilles au-dessus de ces fruits. Les pieds séparés d'1 mètre s'étendent rapidement.

Pour optimiser les 1 à 2 arrosages hebdomadaires, un paillis est nécessaire avec les déchets verts du moment (tonte, déchets de taille), de la paille ou des reliquats de feuilles mortes. En cas de risques d'attaques de limaces, il est idéal de sécher les déchets frais pendant quelques jours. Une pulvérisation avec une décoction de prèle (30 g de plante sèche ou 100 g de plante fraîche par litre d'eau / dilution à 30%) stimule les pieds et les protège des maladies.

 

Le cerisier se taille pour se mettre au vert !

Les cerisiers se « taillent en vert » après la récolte. La cicatrisation des plaies est favorisée et la pousse des rameaux laissés est renforcée. La priorité est de supprimer les branches mortes ou souffreteuses facilement identifiées quand l'arbre est en feuilles. Ensuite, c'est au tour des gourmands (rameaux de l'année très vigoureux). Pour des cerisiers conduits principalement en volume, les rameaux se dirigeant vers le centre de l'arbre sont éliminés (1) pour une bonne aération. Les pointes des charpentières (4 à 6 branches principales et dressées par arbre) sont effilées dans leurs 2 derniers mètres pour une bonne entrée de la lumière (2). Le jardinier ne doit jamais les rabattre sauf sur une branche dressée externe (3); la pointe est ainsi remplacée ! 
Attention, il faut profiter de ces interventions pour faire tomber les cerises non cueillies, sinon elles se transformeront en fruits momifiés, véritables foyers de champignons prédateurs.