La saison des arts

(détail de Edgar Degas, Femme se coiffant, 1888-90, pastel sur papier, 61 x 46 cm, Metropolitan Museum, NY, image domaine public)

 

Service culturel - Mairie de Saint-Louis.
21 rue Théo Bachmann, 68300 SAINT-LOUIS.

Tél. : 03 89 69 52 47. Par mail à cette adresse.

 

La saison des arts plastiques propose un programme complet d’activités et d’événements (cours, conférences, ateliers, expositions, visites), avec une approche renouvelée, au plus près des œuvres, des créateurs, avec un goût prononcé pour le mélange et le décorticage ludique.

Que vous soyez assidu ou fureteur, pratiquant ou contemplatif, que vous vous intéressiez à l’art ancien ou aux tendances contemporaines, à la photo, à la peinture, au cinéma ou aux nouveaux médias, que vous aimiez plonger dans une œuvre ou multiplier les perspectives, notre saison vous réservera de nombreuses découvertes.

 

 

Programme 2021-22
 

Pour l'ensemble des événements, sauf mention contraire, le pass sanitaire et le port du masque sont obligatoires.

 

(Degas, la classe de danse, vers 1870, huile sur bois, 20 x 27 cm, Metropolitan Museum, NY (détail))

 

Cours en histoire de l’art

Par Stéphane Valdenaire, attaché culturel.
Médiathèque le Parnasse, les jeudis à 9 h 30 ou 18 h, hormis pendant les vacances scolaires. En fonction de la situation sanitaire, les cours se tiennent sur place ou à distance, par mail, courrier et/ou visioconférence.

 

Edgar Degas

Du 30 septembre au 16 décembre

 

La nature profondément originale, le caractère et la farouche volonté d’indépendance de Degas l’ont placé en dehors des groupements artistiques qui ont fleuri à la fin du 19e et au début du 20e siècle. Il a pourtant été de toutes les aventures, de près ou de loin, et a démontré par sa pratique de dessinateur, de peintre et de sculpteur un goût remarquable de l’expérimentation.

 

 

Artistes contemporains

Du 6 janvier au 24 mars

 

Ce cours prend la suite des précédentes sessions. Il entend étudier une dizaine d’artistes aux parcours et aux esthétiques variées afin de donner à voir comment s’élabore l’art d’aujourd’hui, et quels rapports il entretient tant avec le passé qu’avec la culture globale de notre époque.

 

 

L’architecture de Le Corbusier

Du 7 avril au 30 juin

 

La figure de Charles-Édouard Jeanneret a pris avec le temps une dimension mythique, au point qu’on en fait une autorité à suivre ou une statue à déboulonner. L’objet de ce cours est de parcourir la carrière d’architecte de Le Corbusier et de définir, œuvre après œuvre, la manière dont sa réflexion théorique très vaste a trouvé une traduction concrète dans ses réalisations.

 

 

 

 

(Cours de peinture, 2011, photo Ville de Saint-Louis, Jean-Marie Juraver)

 

Cours de peinture par Kyung Bouhours

Pour adultes et adolescents.
Maison pour tous, Saint-Louis Neuweg.
Séances de deux heures le lundi à 14 h / 16 h / 18 h.

Inscriptions à l’année dans la limite des places disponibles. Renseignements au 03 89 69 52 47 ou par mail.

Kyung Bouhours, artiste diplômée de l’École nationale des beaux-arts de Paris, anime depuis plusieurs années des ateliers ouverts à tous les niveaux, tous les styles, et autour d’une variété de techniques. Des adolescents aux adultes, des abstraits aux figuratifs, tous pourront se perfectionner et développer un projet personnel en bénéficiant des conseils avisés et des astuces du professeur.

 

 

 

(Van Gogh, champ de blé avec cyprès, juin 1889, 73 x 92 cm, Metropolitan Museum, NY, photo domaine public (détail))

 

Conférences en histoire de l'art
par Stéphane Valdenaire, attaché culturel.

Entrée libre sur réservation au 03 89 69 52 23 ou par mail à cette adresse.

 

Van Gogh à Saint-Rémy

Mardi 12 octobre à 20 h au Caveau

Pour Van Gogh, l’année 1888 a apporté à la fois la découverte de la lumière du Sud, une nouvelle audace dans son utilisation constructive de la couleur, et un effondrement mental né de l’échec de ses échanges avec Gauguin.

À Saint-Rémy, malgré le carcan éprouvant de l’asile, il se reconstruit et livre de passionnantes explorations qui sont autant de tentatives pour une nouvelle compréhension du monde.

 

 

Le cinéma et l’eau

Mardi 7 décembre – Hôtel de ville de Saint-Louis

Dans le cadre de l’exposition La nappe phréatique du Rhin supérieur

Le cinéma, art illusionniste, joue avec les éléments épars de notre environnement humain et naturel. L’eau y est naturellement abondante, en offrant un milieu pour l’action, le déplacement, ou au contraire une surface où se miroitent divers affects. L’eau présente également des analogies de structure avec la matière filmique, faite de fluidité et de mouvement. La conférence illustrera ces relations à travers de nombreux extraits de films, et sera accompagnée d’une visite guidée de l’exposition.

 

Turner, le paysage entre romantisme et abstraction

Mardi 1er février à 20 h au Caveau

 

Nourrie de l’étude approfondie de la peinture classique, mais aussi de multiples voyages et impressions, l’œuvre de paysagiste de Turner se place à un point d’équilibre entre le fantastique romantique et le réalisme du travail en plein air. Jouant sur les formats, les techniques et les contextes de réception, il expérimente aussi une manière suggestive qui le place en avant-courrier de l’abstraction.

 

La Maison des feuilles, un roman plastique

Mardi 29 mars à 20 h au Caveau

 

Le livre de Mark Z. Danielewski, La Maison des feuilles, paru en 2000, peut être lu à la fois comme une aventure gothique, comme un roman d’amour et comme une satire des écrits universitaires. Mais c’est aussi un objet fascinant, un labyrinthe à parcourir qui fait de nombreuses références à l’art, ancien ou contemporain, et dont une lecture en perspective nous plonge dans certaines questions passionnantes de la création d’aujourd’hui.

 

Fellini et ses projets inachevés

Mardi 3 mai à 20 h au Caveau

 

Et si Federico Fellini avait illustré la vie de Napoléon, une histoire des Méro-vingiens ou encore un récit de science-fiction ? Pour improbables qu’ils paraissent, ces projets ont pourtant nourri les échanges entre Fellini et certains de ses producteurs les plus optimistes. Mais une histoire lui a tenu à cœur toute sa vie, en irriguant de nombreuses séquences de son œuvre : le récit du Voyage de G. Mastorna.

Le film Ginger et Fred sera projeté dans le cadre du ciné-club le 7 mai.

 

 

 

 

(Peinture murale sur le site Street de Saint-Louis par Nicolas Billig, photo de Stéphane Koyama-Meyer (détail))

 

Visites culturelles
Inscriptions à partir d’un mois avant la date de la visite.

 

Peinture panoramique et musique au festival de Lucerne

Vendredi 27 août après-midi

La visite associera arts et musique dans la belle cité lacustre de Lucerne.

L’après-midi commencera par la découverte d’une impressionnante œuvre picturale, le Panorama Bourbaki, avant un  hommage au célèbre lion de Lucerne, monument majeur qui évoque lui aussi un pan d’histoire suisse. La visite permettra aussi d’assister à un concert-conférence avec un éventail de compositions fraîchement sorties du séminaire dirigé par le grand Wolfgang Rihm.

 

 

Art Basel : promenade Art parcours 

Samedi 25 septembre matin

Le parcours artistique de la foire internationale d’art contemporain ouvre une marge salutaire dans le tumulte de l’événement. On peut y contempler les œuvres dans un cadre insolite qui leur fait écho ou au contraire éclaire leur spécificité. La découverte de formulations résolument contemporaines y va de pair avec une plongée dans le patrimoine d’une ville qui n’en finit pas de livrer ses secrets.

 

 

Exposition Camille Pissarro au Kunstmuseum de Bâle

Samedi 4 décembre après-midi

Camille Pissarro a marqué de son empreinte morale le groupe impressionniste et a accompagné l’émergence du néo-impressionnisme. Son œuvre en est le reflet fidèle, dans son étendue et sa diversité. L’exposition du Kunstmuseum, la première rétrospective en Suisse depuis plus de soixante ans, montrera la portée de son œuvre en relation avec celle de ses contemporains et avec les mouvements socio-culturels de la fin du 19e siècle.

 

Exposition Les femmes dans le design depuis 1900 au Musée Vitra

Samedi 26 février après-midi

Présentant environ 80 artistes sur plus de 120 années, l’exposition vise à rattraper un peu du retard pris dans la reconnaissance de la présence féminine dans le design.  Les objets exposés seront parfois tout sauf neutres, mais refléteront les luttes pour la reconnaissance et l’accès aux droits.

 

 

Parcours street art entre Saint-Louis et Bâle

Samedi 30 avril après-midi

Loin de clichés qui ont la vie dure, le street art d’aujourd’hui présente une étonnante diversité de pratiques et d’esthétiques. La visite conjuguera une rencontre avec les acteurs du nouveau site « Street lab » à Saint-Louis et un parcours parmi quelques réalisations remarquables à Bâle.

 

 

Chapelle Notre-Dame du Haut à Ronchamp

Samedi 28 mai journée

Réalisée de 1953 à 1955, la chapelle de Ronchamp est l’une des œuvres majeures de la fin de carrière de Le Corbusier. Elle combine ses conceptions de l’espace et de la lumière dans un édifice à la forme révolutionnaire. Depuis les années 2000, elle est complétée  par un ensemble conventuel conçu, en harmonie avec l’histoire du site, par le grand contemporain Renzo Piano.

 

 

Art Basel : secteur Art unlimited

Samedi 18 juin matin

Au sein de l’événement artistique et commercial que constitue la plus grande foire d’art contemporain au monde, la section Art unlimited prend le parti d’un propos plus aéré, ouvert à la réflexion thématique et aux rencontres fécondes entre les époques et les domaines d’expression. La visite guidée suivra quelques-uns des sujets forts de l’édition 2021.

 

 

 

(Oeuvre de Thomas Baas (détail))

 

Expositions
Entrée libre.

 

Exposition - Forum street art

Du vendredi 17 septembre au dimanche 10 octobre, à l'hôtel de ville

Cette année, la saison des expositions met à l’honneur les artistes invités par le Forum street art, l’Allemand Eduard Kasper, le Français Stéphane Koyama-Meyer (TRAZ) et le Suisse Obaf1. Graffeurs pour le festival, ils dévoilent à l’hôtel de ville leurs peintures de chevalet et sculptures. L’exposition se veut un miroir de la diversité des inspirations et des styles qui irriguent le street art contemporain.
Pour Eduard Kasper, la fiction frémit dans l’image, portée par des personnages qui ont tout de ceux des contes. Chez TRAZ (Stéphane Koyama-Meyer), au contraire, le monde contemporain s’expose, et l’esthétique de la communication moderne peut être détournée à des fins politiques. Obaf1, pratique aussi une transformation des images, par la matière colorée qui s’invite et redéfinit l’identité des personnages. Ces œuvres proposent aux visiteurs un pas de côté, à la fois en marge du flux dominant des images et au cœur des mouvements contemporains.

Pendant le Forum street art : le samedi 18 septembre, l’exposition sera ouverte le matin de 10 h à 12 h et l’après-midi de 14 h à 17 h.

Entrée libre, aux horaires d’ouverture de l’hôtel de ville, ainsi que le dimanche 10 octobre de 13 h 30 à 16 h 30.

Télécharger une présentation de l'exposition en suivant ce lien.

 

26e Salon des 40 - Exposition d’art transfrontalière

Du 12 au 14 novembre au FORUM

Le Salon des 40 est ouvert à tous les artistes français et des régions frontalières de Suisse et d’Allemagne. Les artistes concourront pour six prix attribués tant par un second jury que par les milliers de visiteurs qui viennent trois jours durant. La présidente de l’édition 2021 sera l’artiste Kyung Bouhours, peintre et dessinatrice.

 

Thomas Baas - à l’occasion du 39e Forum du Livre

En avril-mai à l’hôtel de ville

Combinant une précision et une rondeur issues du passé à une science bien contemporaine des citations et de l’ironie, Thomas Baas livre des images toujours souriantes mais parfois piquantes qui sont autant d’inventifs pastiches. À Saint-Louis, il signera l’affiche du 39e Forum du Livre.

 

 

Informations pratiques

L'ensemble du programme arts plastiques vous est proposé par le service culturel de la Ville de Saint-Louis. Il est susceptible de modifications en cours de saison.

Renseignements sur les tarifs, inscriptions : 03 89 69 52 47 ou par mail.

 

 

Ressources - conférences passées

Jean-Luc Godard : les années 1960
Jean-Luc Godard, après une carrière remarquée de critique, a émergé en tant qu’auteur au début des années 1960. Auteur prolifique, il a évolué en permanence pendant cette décennie. Pour comprendre comment on peut passer d’À bout de souffle à Deux ou trois choses que je sais d’elle, il faut revenir aux conditions de production très variables des films de Godard, ainsi qu’à sa volonté d’expérimentation tous azimuts, tant dans l’écriture que dans la réalisation et le montage.

CONFÉRENCE A TÉLÉCHARGER ICI

 

Les conférences en vidéo

Bruges-la-Morte ou la photographie à l’épreuve du roman (2021)

 

Paru en 1892, Bruges-la-Morte est l’un des premiers romans qui furent publiés avec des photographies. Loin d’être de simples illustrations, celles-ci constituaient une assonance poétique et une chambre d’échos pour les tourments du héros de Georges Rodenbach. Le propos de cet exposé sera d’examiner comment, page après page, texte et photo se complètent, se devancent ou s’ignorent, et comment un nouvel objet romanesque naît de leurs rapports.

 

 

Territoires du paysage photographique au 19e siècle

 

Pour des raisons techniques et esthétiques, le paysage a constitué le premier sujet de la photographie dans les années qui ont suivi son invention. Enrichi à la fois par la tradition picturale, par la littérature et par le goût de la découverte, il a donné un riche terrain d’expérimentation et fini par acquérir une autonomie remarquable. La conférence retracera les grandes étapes de cette évolution.


Au cœur de l’art grec antique : la peinture sur vase

Il n’existe que peu de traces de la grande peinture grecque antique, qu’elle soit monumentale ou de chevalet. La conférence proposera de revenir à l’une des seules sources fiables de connaissance, celle de la peinture sur vase. Au-delà de leur fonction utilitaire, les vases grecs ont en effet reçu des décors au raffinement remarquable, où l’évolution de la représentation, de l’archaïsme au classicisme, marque l’apogée d’une civilisation.

 

L'ensemble monumental de Târgu Jiu, de Constantin Brancusi

Les monuments de Târgu Jiu, élaborés par Brancusi entre 1934 et 1938, représentent un cas unique, d’une part en raison de leurs dimensions herculéennes, à l’échelle d’une ville entière, d’autre part à cause de leur situation exceptionnelle au sein de l’oeuvre de l’artiste. La conférence éclaire les étapes de la réalisation de l’oeuvre et ses rapports avec l’oeuvre sculpturale de Brancusi, alors au faîte de sa maturité.