Le Salon des 40

 

Oeuvres de Guy Schoettel, Bernadette Diemer, Alain Second, Suzy Graas et Jean-Paul Pierné, photo Julien Hoffschir, ville de Saint-Louis

 

La 26e édition du Salon des 40 aura lieu du 12 au 14 novembre 2021 au FORUM Jean-Marie Zoellé.

Ancré dans une tradition et une réputation, le Salon des 40 n’en offre pas moins chaque année son lot de découvertes artistiques. Il reste ouvert sur la création régionale française, suisse et allemande, dans une multiplicité de techniques et d’esthétiques : peinture, photographie, arts graphiques, sculpture de taille, de fonte ou d’assemblage…

Les trois jours ser­ont ponctués de rencontres informelles avec les artistes et proposeront des ateliers pour les jeunes et les adultes. Le jury décernera plusieurs prix, alors que le public pourra voter tout au long du week-end pour attribuer les prix du public et du jeune public.

La présidente de l’édition 2021 sera l’artiste Kyung Bouhours, une créatrice et pédagogue à l’univers riche et intensément personnel.

 

Vendredi 12 novembre : soirée d’ouverture 18 h > 21 h

    Vernissage et remise des prix du jury à 19 h

Samedi 13 novembre 14 h > 19 h

    Ateliers de dessin avec Kyung Bouhours :

                Enfants 5-12 ans de 14 h à 15 h 30

                Adultes de 15 h 30 à 18 h 30

Dimanche 14 novembre 10 h > 18 h

    Atelier volume 5-12 ans de 10 h 30 à 12 h et de 15 h à 16 h 30

    avec Coralie Oberlaender

    Remise des prix du public à 17 h 15

 

Ateliers gratuits, matériel fourni, sur inscription obligatoire (10 personnes maximum) à cette adresse ou sur place.

Entrée libre pour le Salon. Passe sanitaire et port du masque obligatoires.

 

Kyung Bouhours, présidente du 26e Salon des 40

Après Amy Boissier en 2019, une autre artiste engagée dans l’enseignement sera mise à l’honneur par la présidence le jury du Salon des 40. Plusieurs de ses œuvres seront également exposées.

Kyung Bouhours, née en Corée du Sud, est venue en France à l’âge de 11 ans. Elle a dès lors pratiqué le dessin puis la peinture avec assiduité. Elle possède une solide formation en la matière, avec un diplôme de l’École Nationale Supérieure Estienne en 1989, un passage par l’école de Philippe Lejeune à Étampes en 1989-1991 et un diplôme de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 1995. Elle a souvent exposé en Alsace, mais également dans les régions rhénanes d’Allemagne et de Suisse. Ses travaux ont aussi été montrés dans la région parisienne et au Royaume-Uni.

Peintre et dessinatrice, Kyung Bouhours a toujours affirmé un caractère original, à l’écart des modes. Après avoir pratiqué avec finesse l’abstraction, elle a retrouvé la figuration en 2010, explorant un monde d’hybridations, de lieux paradoxaux, à la fois inquiétant et envoûtant. C’est cette partie de son travail qui a été exposée par à l’Hôtel de ville de Saint-Louis en 2013. Depuis, elle a continué dans cette voie, qui conjugue la richesse de l’imagination et des références à la précision du rendu pictural des êtres et de l’architecture. Renouant avec le dessin dans de grands formats à l’encre, elle a aussi livré d’hiératiques figures humaines et des paysages métaphysiques.

Engagée dans sa création, Kyung Bouhours l’est aussi dans son activité d’enseignante. À Saint-Louis, elle assure depuis des années l’enseignement de la peinture et du dessin à des amateurs. Elle ne leur impose pas un style ou une thématique, mais prodigue des conseils avisés, sur des points techniques ou sur l’histoire des arts. Plusieurs de ses élèves ont eu l’occasion de faire valoir leur talent en exposant au Salon des 40 par le passé.

 

Site de l’artiste : https://www.kyungbouhours.com

 

 

 

18e SALON DES JEUNES TALENTS

Le Lions club a pris la décision d'annuler l'édition 2021 du Salon des Jeunes talents.

Pour de plus amples informations, écrire au Lions club de Saint-Louis.

 

 

RETOUR SUR LA 25e ÉDITION DU SALON DES 40

La présidente 2019 – Amy Boissier

Née à Paris, Amy Boissier a suivi des études artistiques à l’atelier Met de Penninghen et Jacques D’Andon (qui deviendra en 1968, sous André Malraux, l’École Supérieure d’Art Graphique, ESAG) à Paris. Elle a ainsi confirmé sa vocation pour les arts graphiques et picturaux au sein d’un établissement qui avait accueilli par le passé Vallotton, Bonnard, Matisse, mais aussi Marcel Duchamp et Fritz Lang.

Après l’obtention de son CAPES Arts Plastiques, elle s’est établie en Alsace et a enseigné dans divers établissements de la région. Parallèlement, elle a poursuivi ses recherches personnelles et exposé régulièrement dans la région des Trois frontières. À Saint-Louis, elle a participé au Salon des 40, et a conçu une exposition individuelle très remarquée en 2018, avec la quasi intégrale de ses illustrations du chef-d’œuvre de Tolkien, Le Seigneur des Anneaux.

Pour le 25e Salon des 40, elle a exposé des créations picturales récentes. La technique qu’elle utilise généralement est l’acrylique associée à des papiers marouflés, plissés ou déchirés qui donnent à la surface sa texture et sa structure. Le jeu des transparences et des superpositions, les fragments qui surgissent ou s’éloignent et se perdent suggèrent la façon dont notre mémoire s’empare de nos souvenirs et les reconstruit. Passionnée par le volume, elle a proposé un atelier pour adultes et adolescents sur le thème du totem.

 

L’invité – Mathias Gally

Actif à Strasbourg, Mathias Gally est illustrateur (documentaire, scolaire, jeunesse, généraliste,…), et dessinateur de BD. C’est aussi un dessinateur compulsif qui a toujours un carnet sur lui et affiche régulièrement sur ses réseaux sociaux les instants qu’il saisit. Son activité de « croqueur » lui a aussi ouvert l’accès aux prétoires, où il officie occasionnellement en tant que dessinateur judiciaire.

Pour le 25e Salon des 40, il a été  présent lors de la soirée d’ouverture et a profité de l’affluence pour capturer les visages qui s’offrent au regard…

 

Les primés du 25e Salon des 40 (2019)

Le Salon des 40 organisé par le service des affaires culturelles de la Ville de Saint-Louis, décerne chaque année quatre prix du jury et deux prix du public.

Les choix du jury, présidé en 2019 par l'artiste Amy Boissier, ont été dévoilés lors de la soirée de vernissage. Les prix ont été attribués par décision collégiale, quel que soit leur parrain.

 

Prix du Lys, parrainé par la Librairie Encrage : attribué à Alain Second, de Mulhouse (68), pour ses photographies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prix du Lys, parrainé par le magasin les Essences de l’art : attribué à Nelly Andresz, de Kruth (68), pour ses collages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prix Volume de la Ville de Saint-Louis : décerné à Anita Perez, de Thann (68), pour ses travaux en céramique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le prix Surface de la Ville de Saint-Louis récompense Marie-Claire Boulay, de Mulhouse (68), pour ses travaux au pigment sur papier japon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout au long du salon, les visiteurs ont pu voter pour les prix du public, au nombre de deux : le prix du public (parrainé par les Vitrines de Saint-Louis), est allé à Olivier Eby (Hagenthal-le-Haut, 68) pour ses peintures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le prix du jeune public (attribué par les moins de 18 ans, parrainé par le Crédit agricole des Trois Frontières), a distingué les photographies de Nicolas Mathieu (Logelbach, 68).

La 25e édition du Salon des 40, a accueilli plus de 2600 visiteurs dont 530 scolaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappel des primés du 24e Salon des 40 (2018)

Le Salon des 40 organisé par le service des affaires culturelles de la Ville de Saint-Louis, décerne chaque année quatre prix du jury et deux prix du public.

Les choix du jury, présidé en 2018 par le photographe Guy Buchheit, ont été dévoilés vendredi 19 novembre lors de la soirée de vernissage. Les prix ont été attribués par décision collégiale, quel que soit leur parrain.

 

 

 

 

 

Prix du Lys, parrainé par la Librairie Encrage (nouveau partenaire en 2018), et doté de 350 € : attribué à Audrey Barberger, de Wittersdorf (68), pour ses travaux en technique mixte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prix du Lys, parrainé par le magasin les Essences de l’art, et doté de 350 € : attribué à Alain Goirand, de Saint-Pierre (67), pour ses photographies numériques sur le thème la part de l’Ange.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prix Volume de la Ville de Saint-Louis (doté de 1000 €) : décerné à Florence Bottazzi, de Saint-Amarin (68), pour ses travaux en céramique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le prix Surface de la Ville de Saint-Louis (dotation 1000 €)  récompense Marie Juska, de Mulhouse (68), pour ses peintures à l’acrylique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout au long du Salon, les visiteurs ont pu voter pour les prix du public, au nombre de deux (chacun doté de 350 €) : le prix du public (parrainé par les Vitrines de Saint-Louis), et le prix du jeune public (attribué par les moins de 18 ans, parrainé par CAPI Sécurité). Cette année, les deux prix sont allés au même artiste, François Legrand, qui a été largement plébiscité pour ses travaux animaliers mêlant huile, ocre et argile.

 

 

 

 

 

Article mis à jour le 15/10/2021