Caveau du Café littéraire

un cercle bleu un cercle jaune

Le Caveau

Le lieu des soirées culturelles ludoviciennes

(Malva chante Neruda, Caveau, 14 mars 2019, photo Ville de Saint-Louis - Jean-Marie Juraver)

Le Caveau est une salle de spectacle située sous le restaurant le Café littéraire.

Tout au long de la saison, le Caveau accueille toutes sortes de spectacles : des concerts (musiques du monde, musiques actuelles, musiques expérimentales, jazz, rock, concerts classiques, etc.), du théâtre, des lectures, des rencontres, de l’humour, des dégustations. Une partie des événements est proposée par la Ville de Saint-Louis, l'autre partie par l'équipe du restaurant.

Tarifs : tous les spectacles proposés au Caveau par la Ville de Saint-Louis sont gratuits.

 

Programmation d'avril à juin 2022

 

Vous pouvez télécharger le programme culturel d'avril à juin 2022 ici.


Soirées au Caveau (et Caveau hors les murs)

 

EN FUITE ! CONFESSIONS D’UNE LIBRAIRE
par la Compagnie Golem Théâtre
ANNULÉ Mardi 26 avril à 20 h au Caveau

Fuyant le nazisme, une femme tente de passer la frontière vers la Suisse. À travers son aventure réelle, il est ici question de l’Humain face à la haine, face à la guerre, face aux régimes totalitaires sous toutes leurs formes.
D’après le récit autobiographique de Françoise Frenkel, Rien où poser sa tête. D’origine juive polonaise, l’auteure a étudié la littérature à la Sorbonne, puis ouvert la première librairie française à Berlin en 1921. En 1939, menacée, elle quitte sa librairie avec déchirement. Elle rejoint la France avant de tenter, à trois reprises, de passer en Suisse.
Son récit, écrit peu après son arrivée en Suisse, rend hommage à ceux qui l’ont aidée grâce aux portraits de personnages croisés au cours de son périple.

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.

 

 

 

Drôle de rencontre

Concert théâtralisé avec Marie Royer (chant), et Irina Toukaï (piano)

Jeudi 28 avril à 20 h à l'auditorium du conservatoire

Réagissant à la situation dramatique en Ukraine, les deux professeures du conservatoire de Saint-Louis ont choisi de proposer à tous les publics un concert atypique. Le jeu théâtral se mêle à la musique, et face à la peine, la vie s’affirme énergiquement, avec un sourire venu de musiques très diverses : de Bizet à Messager et Debussy, des extraits de comédies musicales comme Starmania à des standards de la musique actuelle.

Entrée libre. Collecte au profit des associations de soutien à la population ukrainienne.

 

 

 

Saint-Louis percute

Avec Ba Banga Nyeck, balafon, et la classe de percussions du conservatoire de Saint-Louis

Vendredi 29 avril à 19 h à l'église Saint-Louis

La classe de percussions du conservatoire recevra un invité de marque avec le balafoniste Ba Banga Nyeck, venu faire sonner les sons et rythmes africains à Saint-Louis.

Entrée libre.

 

Fellini et ses projets inachevés
par Stéphane Valdenaire
Mardi 3 mai à 20 h au Caveau

Et si Federico Fellini avait illustré la vie de Napoléon, une histoire des Mérovingiens ou encore un récit de science-fiction ? Pour improbables qu’ils paraissent, ces projets ont pourtant nourri les échanges entre Fellini et certains de ses producteurs les plus optimistes. Mais une histoire lui a tenu à cœur toute sa vie, en irriguant de nombreuses séquences de son œuvre : le récit du Voyage de G. Mastorna.

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.

Le film Ginger et Fred sera projeté dans le cadre du ciné-club le 7 mai.

 

Churchman’s Odd ballads trio
Folk blues
Mardi 17 mai à 20 h au Caveau

Churchman’s Odd Ballads Trio est un ensemble folk blues mâtiné de musique du monde, de old time music ou encore de jazz cubain basé à Strasbourg. Errant entre les univers de Tom Waits et O’ Brother, le répertoire de Churchman propose une échappatoire onirique, un moment hors du temps.
Des mélodies envoûtantes sur des rythmes branlants, trois voix arrangées avec orfèvrerie et des instruments peu communs apportant des couleurs surprenantes sont autant d’éléments qui composent l’essence musicale du trio.

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.


 

 

L’espiègle, duo pour voix et alto
Chansons de toutes époques
Mardi 24 mai à 20 h au Caveau

L’Espiègle mêle la voix de soprano de Claire Trouilloud et l’alto d’Aurélien Sauer. Polyvalents, les deux artistes n’hésitent pas à échanger leurs rôles ou à s’essayer, une fois n’est pas coutume, à divers instruments. Ensemble, ils traversent les esthétiques et les époques, collectant çà et là les musiques destinées à enrichir leur univers. Un univers bigarré où l’on passe en un rien de temps des steppes eurasiennes aux Appalaches, des landes écossaises aux monts Zagros, où des mélodies venues du fond des âges se mêlent à des standards actuels. Folk songs, titres rock, jazz, airs d’opéra, extraits de cabaret, chansons médiévales ou créations originales : rien n’est exclu !

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.

 


 

 

TRUBULENT
Spectacle de poésie musicale.
Mardi 7 juin à 20 h au Caveau

Le spectacle se déploie, entre mots et sons, dans une atmosphère conviviale. Les poèmes seront déclamés et interprétés par Frédérick Darcy et mis en musique par Pierre Schuller, du groupe Tout Allant Vers. Les textes se basent sur le recueil Turbulences de Frédérick Darcy et sur des poèmes contemporains piochés ici et là dans la nouvelle génération d’auteur-e-s de poésie.
Le public sera invité à participer et la soirée intégrera les créations issues d’un atelier d’écriture animé à la médiathèque par Frédérick Darcy.

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.


 

UN VOYAGE EN MUSIQUE DANS L’INDE DU SUD
Après la musique hindoustanie il y a deux ans, le service des affaires culturelles vous propose de partir à la découverte de la musique carnatique grâce à l’étonnant duo des Ceylan Brothers. Ces musiciens offrent un voyage musical au cœur de la tradition musicale de l’Inde du sud et du nord du Sri Lanka.


Concert du duo Ceylan Brothers
Violon et percussion carnatique
Vendredi 10 juin à 20 h au Caveau

Une soirée de concert avec Senthil et Balakumar Paramalingam, musiciens enracinés dans la tradition de l’Inde carnatique, mais également versés dans de nombreuses expériences musicales jazz, rock, électro.
La soirée sera riche en improvisations, avec une musique fondée sur le dialogue en temps réel et sans filet entre les deux instrumentistes.
Entre de lents développements hypnotiques et des accélérations virtuoses, cet univers garde l’auditeur toujours en alerte sans jamais négliger la beauté et la plénitude du son.

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.

Partenaires : merci à Ali Lashgari (cité Danzas) pour le prêt des tapis.
 

Rencontre musicale  violon et percussion carnatique
Samedi 11 juin à 10 h 30 à la Médiathèque Le Parnasse

Senthil, au violon carnatique, nous envoûte avec ses mélodies et Balakumar, à la percussion (mridangam) et au konnakol (langage rythmique), nous captive par ses envolées jubilatoires.
Senthil a travaillé avec les grands noms de la musique carnatique comme A.S. Murali ou M. Yogeswaran, mais aussi avec Gilles Apap pour la musique classique occidentale.
« Bala » a collaboré avec différents artistes dans des styles variés : carnatique, hindoustanie, jazz, et partagé la scène avec de nombreux musiciens de référence : Dr. L. Subramaniam, Ashok Patak, Sanju Sahai, Camel Zekri, Prabhu Edouard, Anubrata Chatterjee, Dominique di Piazza…
Chacun, dans son domaine, continue à apporter sa contribution au rayonnement de la musique indienne en France et en Europe.

Gratuit sur inscription au 03 89 69 52 43 par mail à cette adresse.

 

 

Dans le cadre du festival de Caves

L’abri, de Simon Vincent
Théâtre contemporain
Samedi 18 juin à 20 h
Caveau

Le Double a fui les sollicitations, les assignations ; tous les bruits de la ville. Au petit jour, après une nuit d’égarement, surpris par une tempête qui le grise, il la quitte. Il s’élance alors sous une pluie acide et froide – il ne sait pas vers où, un ailleurs en tout cas – et échoue dans un abri de béton, au beau milieu d’une lande asséchée qui borde la ville. L’Égal est là, seul habitant de ce désert. En attente de la venue de quelqu’un pour le relever, il est gardien du refuge.
L’Abri interroge notre place dans le monde et ce que celui-ci est en train de devenir. Par le prisme du duo, ce texte dispute notre rapport à la société, à l’autre, à la nature, au transcendant.
Mise en scène et scénographie de Paul Schirck ; jeu et musique par Bérénice Hagmeyer et René Turquois.

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.


 

 

 

 

Retour sur quelques soirées

 

  • Lecture musicale "Les fleurs de Mal" par le Théâtre Lumière
  • Concert du Fabio Gouvea Quintet

 

Pratique - Les spectacles au Caveau

Le Caveau, comme son nom l’indique, est situé au sous-sol du Café littéraire. On y accède par l’entrée indépendante, en face de la médiathèque Le Parnasse. 

Le Caveau dispose d’une jauge de 60 places assises. Il faut donc impérativement penser à réserver (sauf pour les spectacles organisés par le restaurant, qui ne nécessitent pas de réservation) par mail à cette adresse, ou par téléphone au 03 89 69 52 23.

Pour recevoir tous les mois le programme, vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information culturelle.

Un programme papier trimestriel est également disponible à l’accueil de la mairie, près des bureaux du service des affaires culturelles, à la Maison pour tous et à la médiathèque Le Parnasse. 

 

Le restaurant

Le restaurant le Café littéraire propose des menus variés toute l'année.

Horaires d'été :

Le lundi de 11 h à 14 h.

Du mardi au vendredi de 11 h à 14 h et de 17 h à 22 h,
le samedi de 11 h à 17 h.

Numéro de téléphone : 03 89 91 31 75. Vous pouvez aussi contacter le restaurant à cette adresse.

Site internet du Café littéraire.

 

Programmation de janvier à mars 2022

Programmation de janvier à mars 2022

 

Vous pouvez télécharger le programme culturel janvier-mars 2022 ici.

Pour l'ensemble des spectacles, sauf mention contraire, le passe vaccinal et le port du masque sont obligatoires.


Soirées au Caveau (et Caveau hors les murs)

 

L’INVITÉ DE JANVIER : le Fabrice Tarel trio

Venu de Lyon pour une tournée en Alsace, Fabrice Tarel convie les amateurs de jazz à deux soirées entre médiathèque et Caveau. Un regard à la fois rétrospectif et actuel sur l’inépuisable richesse de la formule du trio.

 

 

 

Bill Evans, conférence en musique par Fabrice Tarel et son trio

Mercredi 26 janvier à 20 h à la Médiathèque Le Parnasse

 

« L’évolution de cette discipline extrêmement exigeante et unique, celle du musicien improvisateur, ou musicien de jazz, est venue, je pense, de cette conviction que l’action spontanée est la plus éloquente des réflexions. »

Bill Evans, extrait des notes sur l’album Kind of blue, de Miles Davis.

 

Bill Evans (1929-1980) fut sans doute l’une des figures majeures du jazz au XXe siècle, qui a inspiré autant les musiciens de jazz actuels que des maîtres de la composition contemporaine comme György Ligeti. Il a accompagné de prestigieux musiciens tels Miles Davis, qui a bénéficié de son apport harmonique sur le mythique album Kind of blue, avant d’enregistrer une série capitale d’albums avec divers trios. À la tête de ses groupes, Bill Evans a revisité les classiques en leur insufflant une vie harmonique et rythmique nouvelle. Il a aussi défini un nouveau style de composition lié à son talent d’improvisateur, fait de subtils décalages, nourri d’une poésie harmonique inspirée par les compositeurs européens. Il a enfin poussé très loin l’interaction entre le piano, la contrebasse et la batterie, de sorte que le trio traditionnel est devenu une véritable conversation à trois.

Fabrice Tarel, inspiré comme d’autres par ce grand musicien, explorera avec le public, et en musique avec son trio, le fascinant univers de Bill Evans.  

Avec le soutien de la SPEDIDAM.

Gratuit sur inscription au 03 89 69 52 43 par mail à cette adresse.

 

 

Jazz – Fabrice Tarel trio

Jeudi 27 janvier à 20 h au Caveau

 

Fabrice Tarel a débuté la musique par le violon à l’âge de sept ans. Tôt intéressé par la composition, il a choisi le piano et s’est formé notamment en Angleterre, à Leeds où il a parachevé sa formation et à Londres, où il a rencontré de nombreux musiciens. Il évolue la plupart du temps en trio, une formation avec laquelle, depuis 2006, il a enregistré cinq albums et tourné dans divers festivals européens. 

Compositeur, Fabrice Tarel aime ménager des contrastes, des volte-face et confronter à son talent d’improvisateur des objets sonores très variés. Des échos de Debussy peuvent ainsi voisiner avec un cubisme proche de Thelonious Monk, dans une souplesse rythmique qui rappelle l’un de ses maîtres, Bill Evans. Avec Yann Phayphet, contrebasse et Charles Clayette, batterie.

Avec le soutien de la SPEDIDAM.

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.

 

 

Turner, le paysage entre romantisme et abstraction

Conférence en histoire de l’art par Stéphane Valdenaire

Mardi 1er février à 20 h au Caveau

 

Nourrie de l’étude approfondie de la peinture classique, mais aussi de multiples voyages et impressions, l’œuvre de paysagiste de Turner se place à un point d’équilibre entre le fantastique romantique et le réalisme du travail en plein air. Jouant sur les formats, les techniques et les contextes de réception, il expérimente aussi une manière suggestive qui le place en avant-courrier de l’abstraction.

 

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.

 

 

Les ondes Martenot

Exposé-concert par Christine Ott

Samedi 5 février à 10 h 30 à la Médiathèque Le Parnasse

 

Christine Ott a mené de multiples explorations en solo ou avec des groupes comme ceux de Yann Tiersen ou des Anglais de Radiohead.

Elle présentera en musique les ondes Martenot, un ancêtre des claviers électroniques mis au point en 1928 par un spécialiste de la radiotélégraphie.

Cet instrument inimitable a inspiré de grands compositeurs comme Edgard Varèse ou Olivier Messiaen.

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 43 ou par mail à cette adresse.

 

John and the Steeds

Concert pop

Jeudi 24 février à 20 h au FORUM - Jean-Marie Zoellé

 

John and the Steeds est un groupe alsacien fondé il y a cinq ans. Après une participation à l’émission La Nouvelle Star, John le chanteur rencontre les musiciens baptisés the Steeds : Bertrand Beley, pianiste et Jean-Marc Schroetter, bassiste. Ensemble, ils abordent à leur manière un répertoire chaleureux alternant des reprises des standards de la musique soul et de la pop.

Après avoir joué sur de nombreuses scènes régionales, en mai 2019, le groupe lance le projet d’un album qui sortira au terme de la crise sanitaire, avec une saveur particulière.

 

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.

Écouter des extraits à cette adresse.

 

 

Bez / Fohrer, duo pour accordéon et contrebasse

Mardi 1er mars à 20 h au Caveau

 

Dans leur duo, Fabrice Bez et Jérôme Fohrer, musiciens aux multiples projets et influences, s’attachent à présenter un répertoire de compositions originales où la mélodie tient une place centrale. Cette exigence dans l’écriture s’inscrit directement dans l’histoire de la contrebasse et de l’accordéon, deux instruments liés depuis toujours aux cultures populaires, mais elle s’allie à une recherche de modernité dans les harmonies et les formes.

L’improvisation, avec sa liberté et sa spontanéité, donne l’occasion aux musiciens de s’affranchir l’un et l’autre des rôles de soliste et d’accompagnateur. C’est cette interaction qui permet un renouvellement permanent de l’interprétation, et pour l’auditeur, un voyage musical plein de poésie et de surprises.

 

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.

 

 

 

 

UNE JOURNÉE DE TARHU avec Nicolas Beck

Samedi 5 mars à partir de 10 h 30

Médiathèque Le Parnasse et Caveau

 

Instrument rare aux racines orientales, le tarhu accompagne Nicolas Beck dans son riche parcours à la croisée du jazz et des musiques du monde. À tous les curieux d’instruments et aux amateurs de musique en général, la journée du 5 mars propose une découverte savante et poétique.

 

Rencontre musicale – le tarhu

Samedi 5 mars à 10 h 30 à la Médiathèque Le Parnasse

 

Contrebassiste de formation, Nicolas Beck découvre en 2005, en Crète, le tarhu, instrument contemporain d’inspiration ottomane, croisement du violoncelle et des vièles orientales. Il ira en Grèce et en Turquie pour en étudier les différentes techniques, sans pour autant délaisser sa culture européenne et son goût pour les musiques actuelles et improvisées, notamment avec le collectif OH !

De ces sonorités envoûtantes naît alors le désir de développer un univers personnel, fruit de ses diverses expériences musicales. Il participe notamment à plusieurs projets de créations transversales, entre jazz et musiques du monde. Il se produit depuis de nombreuses années à travers le monde entier, avec des formations très variées.

Dans un univers mêlant compositions, improvisations et traitement sonore en live, évoluant vers de surprenants paysages sonores, ce concert emmène le tarhu hors de son contexte traditionnel. Revisiter les sons acoustiques, les transformer, les tordre ou les adoucir à l’extrême, dans une musique singulière, libérée des formats standard… tel est le sujet de cette expérience sensorielle.

 

Gratuit sur inscription au 03 89 69 52 43 ou par mail à cette adresse.

 

 

 

Dans mes cordes

Concert théâtral solo de Nicolas Beck, d’après Jean-Luc Lagarce

Samedi 5 mars à 20 h au Caveau

 

Nicolas Beck, musicien improvisateur spécialiste du tarhu, un instrument rare aux origines orientales, effectue par ailleurs un travail autour du théâtre en tant que musicien/compositeur pour les compagnies L’Awantura et Moska.

Il a participé régulièrement à différents projets (théâtre, danse contemporaine, musiques électroacoustiques) avant de s’orienter vers la création personnelle. Dans mes cordes est une porte d’entrée vers un univers singulier où la voix intérieure de Jean-Luc Lagarce forme un écho au tarhu de Nicolas Beck. Entre concert et lecture, servi par une scénographie ingénieuse, de longues mélopées côtoient des rythmiques aux accents sauvages et s’entrelacent aux mots, sensibles et fragiles… comme un reflet de nos pensées.

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.

 

Fabio Gouvea – guitare solo

Jazz fusion

Jeudi 10 mars à 20 h au Caveau

 

Fabio Gouvea revient au Caveau après un mémorable concert en quintette en 2020. Cette fois, il propose un registre plus intimiste mais tout aussi lumineux avec un programme solo acoustique tiré de son dernier album, Zeit. Une œuvre née du confinement, et qui tire toute sa saveur de la concentration de son inspiration. Le concert propose des pièces courtes et pleines de contrastes, entre poésie et énergie, comme un voyage entre Europe et Amériques, au cœur des multiples couleurs et sonorités de la guitare.

Né et formé au Brésil, Fabio Gouvea a gardé de ce patrimoine musical une certaine couleur harmonique et un raffinement mélodique particulier. Il les combine avec la modernité issue de la guitare jazz et de ses multiples collaborations avec des musiciens internationaux.

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.

 

HarPoe - L’extraordinaire Monsieur Edgar Poe et une harpe

Lecture musicale

Mardi 22 mars à 19 h à la Médiathèque Le Parnasse

 

Poe passe le temps, passe les générations, passe les modes. Si américain et si familier.

Il y a cet univers fantastique qui fascine. Il y a son hypersensibilité qui émeut. Il y a sa fascination pour la mort qui dérange. Il a cette tête bizarre avec ce regard trop insistant. Quand je l’entends en rêve, il a la voix de velours de Baudelaire. […] Faire entendre la rythmique et les couleurs et les senteurs et les saveurs de ses textes.

Edgar Poe, comme Verlaine, c’est « la musique avant toute chose ». […]

Et la harpe.

Sculpturale, proue de navire, machine à sons, les cordes nerfs à vif, vivantes, lombrics de boyau et d’acier. Avec la harpe le son se voit, la phrase s’écrit sous vos yeux, les notes giclent. […]

(extrait - note d’intention d’Yves Borrini)

 

Avec Maryse Courbet et Yves Borrini : comédiens / Claire Iselin : harpiste / Musique de Henriette Renié et Jean-Michel Bossini / Mise en scène : Le Bruit des Hommes

Gratuit sur inscription au 03 89 69 52 43 ou par mail à cette adresse.

 

 

La Maison des feuilles, un roman plastique

Conférence en histoire de l’art par Stéphane Valdenaire

Mardi 29 mars à 20 h au Caveau

 

Le livre de Mark Z. Danielewski, La Maison des feuilles, paru en 2000, peut être lu à la fois comme une aventure gothique, comme un roman d’amour et comme une satire des écrits universitaires. Mais c’est aussi un objet ludique fascinant, un labyrinthe à parcourir qui fait de nombreuses références à l’art, ancien ou contemporain, et dont une lecture en perspective nous plonge dans certaines questions passionnantes de la création d’aujourd’hui.

 

Gratuit sur réservation au 03 89 69 52 23 ou à cette adresse.

Septembre à décembre 2021

 

Programmation de septembre à décembre 2021